Château
de
Cormatin

Au cœur de la Bourgogne

Entre Tournus et Cluny, au cœur de la Bourgogne du Sud, le château de Cormatin vous attend au milieu de ses jardins et de ses pièces d’eau.

Visiter le châteauSituation et contact

Le château, les douves et le parc
Le château, les douves et le parc

Conçu pour impressionner

Les marquis d’Huxelles l'ont fait construire au début du XVIIe siècle pour témoigner de leur puissance et de leur prestige: larges douves, tourelles, haut socle à bossages, canonnières et pont-levis, le château était fait pour impressionner. Il y réussit encore aujourd’hui.

Les salles dorées
Les salles dorées

L'art de vivre de la Noblesse au XVIIe siècle

L'escalier intérieur « vide à la moderne » est copié sur celui qui existait au palais du Luxembourg, à Paris. Haut de 20 m et large de 9 m, il séduit par l’ampleur de ses perspectives, la beauté des jeux de lumière et l'harmonie de ses lignes.

Les célèbres « Salles dorées » apportent le plus brillant et authentique témoignage sur l’art de vivre de la noblesse française au début du XVIIe siècle.
Peints, sculptés et dorés du sol au plafond, ces appartements éblouissent par leur polychromie et le raffinement des détails. Meubles, tableaux et tapisseries ajoutent encore à la justesse de l’évocation.

A la Belle Epoque, un directeur de l’opéra de Monte-Carlo fut propriétaire du château. Il revisita les styles pour aménager des chambres et salons byzantins, Renaissance, Louis XIV, où l'on peut évoquer encore ses invités célèbres, Chaliapine, Caruso, Jules Massenet, Cécile Sorel.

La bibliothèque 1900
La bibliothèque 1900
Les jardins autour du château
Les jardins autour du château

La restauration du château, dans l'authenticité

Longtemps abandonné, le château a été restauré à partir de 1980 dans un total respect de son authenticité. Les principaux guides touristiques (Guide Vert, Le Routard, etc.) rendent hommage à cet "entretien diligemment mené qui en fait une attraction souveraine".

Les jardins ont été recréés sur 11 hectares : parterres fleuris, labyrinthe de buis, volière, bosquets, théâtre de verdure, potager, fontaines et pièces d’eau constituent ce « jardin de plaisir », aujourd’hui cité parmi les plus beaux de France.